Origine Gallo-romaine

Bien avant l'implantation du village, le territoire de Méounes était défriché pour le développement de cultures. Les premières traces d'implantation du territoire de Méounes remontent à l'époque Gallo-romaine. Il existe de nombreux vestiges d'habitations gallo-romaines disséminées aux alentours de st Lazare. Il reste entre autre la pierre d'un autel païen dédié à Jupiter au 1er siècle.

Le site ensoleillé présente de nombreux avantages pour l'époque. La forêt domaniale offre du bois pour la construction, le chauffage. Les sources et les cours d'eau sont abondants. Méounes est un lieu privilégié d'implantation, à flanc de colline, à l'abri du vent.

Au 1er siècle, les Romains apportent la vigne et l'olivier en Provence.

Aujourd'hui, quelques "restanques" et oliviers sauvages témoignent des cultures en terrasse qui sculptaient les collines autrefois.

Malgré son accès difficile, "vallée étroite, profonde et sombre", l'absence d'un grand axe de circulation, le village se développe, à l'abri du progrès mais aussi des grands désordres qui ont marqués l'histoire. La quiétude du village est protégée. Bois de la forêt, eau de la source, chasse, pêche, les gens de Méounes vivent "tranquillement", presque en autarcie.

Au Vème siècle, la chapelle St Lazare aujourd'hui restaurée en habitation privée est édifiée sous Clovis.